L’importance de la posture – la cyphose

On vit à une époque particulièrement intéressante en ce qui a trait au corps humain et l’idée d’améliorer sa fonction. D’une part, on a les experts en science de la douleur qui stipulent que la posture n’a rien à voir là-dedans. D’autre part, si vous demandez à un posturologue, il vous dira que l’idée est d’aligner le corps, si possible, au millimètre près. Je me demande ce qu’en dirait un ingénieur ?

C’est reconnu que la cyphose est une condition qui brime la mobilité, augmente le risque de chutes et de fractures. Je me dis que c’est facile de comprendre tout ça lorsque l’on considère l’aspect mécanique d’une cyphose et ses effets possibles sur la structure.

Des causes possibles de la cyphose : faiblesses musculaires, dégénérescence discale et autres processus à teneur génétique forte. Lorsqu’il est question de faiblesse musculaire, on peut penser à des déséquilibres musculaires. Dans le contexte de posturologie, nous avons remarqué que ce n’est pas rare de pouvoir faire l’association entre le pied plat et cette cyphose. On peut penser que, au fur et à mesure que le médio pied s’affaisse, les épaules doivent s’arrondir dans le but de garder le regard sur l’horizon.

La cyphose, c’est plus qu’une réalité purement mécanique. Il a été démontré que la cyphose comporte son lot d’effets négatifs sur la performance physique, l’habileté à exécuter des activités de la vie de tous les jours et, de façon plus générale, la qualité de vie.

 

La cyphose est associée à un déclin de la fonction physique, tel que rapporté par l’individu concerné. Précisément, des femmes atteintes de cyphose rapportent davantage de difficultés physiques, plus d’adaptation à leurs vies et plus de peurs généralisées que les femmes qui ne sont pas affectées par la cyphose.

 

Pour en rajouter, l’hypercyphose est aussi associée à une satisfaction personnelle moindre en ce qui a trait à sa santé, ses relations familiales, sa condition économique et sa vie en générale.

Comme si ce n’était pas suffisant, une posture en hypercyphose a été associée à un risque accru de mortalité, à savoir que ce risque augmente avec la gravité de la cyphose.

Toutes choses étant considérées, peut-être est-il intéressant de consulter un posturologue pour améliorer sa qualité de vie !

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2907357/

Commentaires

commentaires