Les yeux et la stabilité

C’est connu de tous : la vision, la proprioception et la sensibilité plantaire contribuent au contrôle postural. On reconnaît aussi un véritable axe visio-podal, tel que décrit par Roll (1987).

La réduction de la sensibilité plantaire altère la réponse posturale et augmente le risque de chute. Aussi, on sait que le mouvement des yeux peut réduire les oscillations posturales.

Le but d’une étude récente (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27302207) était d’étudier l’effet de la sensibilité plantaire et de la stabilité posturale après des exercices de saccades et de poursuites oculaires chez des femmes âgées.

Un des deux groupes étudié a travaillé la saccade oculaire et l’autre, la poursuite. Les résultats sont convaincants. Dans les deux cas, l’on a constaté des changements positifs au niveau de la sensibilité plantaire et de la stabilité posturale.

Il est bien évident que l’on se doit de sensibiliser cette population au risque de chute, qui peut avoir des conséquences, dans certains cas, fatales. Cependant, tout à la fois, il semble indiquer d’exécuter des exercices oculaires, comme on le fait pour les autres muscles du corps, dans le but d’augmenter sa stabilité et, par le fait même, réduire le risque de chutes !

Cet entrainement des yeux est d’ailleurs une caractéristique de la posturologie et de la neurologie fonctionnelle. Pour des informations à ce sujet, n’hésitez pas à me contacter !

 

Commentaires

commentaires