Le stress et la prise de décisions

On est vite à blâmer le stress pour une foule de dérangements dans notre vie. Et pourtant, si notre cerveau est bien connecté, il est possible que le stress vienne qu’à augmenter notre rendement !

Ce qu’une étude récente a révélé, c’est que le stress avait peut-être le potentiel de modifier la façon dont le cerveau travaille pour résoudre une tâche. Par exemple, quand le stress ne fait pas partie de l’équation, on résonnerait en série. C’est-à-dire que l’on réfléchirait à une chose à la fois.

Lorsque le stress se met de la partie, on peut augmenter notre efficacité. On pense alors que, si le stress ne diminue pas la performance cognitive des sujets de cette étude, c’est probablement parce qu’ils sont passés d’un mode de raisonnement en série à un mode de raisonnement parallèle. À ce moment, le cerveau est capable de gérer plusieurs variables simultanément pour en arriver à un dénouement quelconque.

Ce que cette étude alors révélé, c’est que dans un état de stress, il y a recrutement de la partie antérieure du cortex pré frontal pour accomplir une tâche spécifique. On associe le raisonnement parallèle à cette zone du cerveau.

À savoir que le stress est omni présent dans nos vies et que l’on doit prendre des décisions à tout bout de champ, aussi bien avoir un cortex pré frontal qui fonctionne de manière optimale. N’oublions pas qu’il est la cible, entre autres, des interventions en posturologie et en neurologie fonctionnelle. Alors, pourquoi s’en priver ?

 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24408441

Commentaires

commentaires